Index du Forum

Rééquilibrer son alimentation dans la joie et la bonne humeur
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le régime crétois ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bien dans ma tête, Bien dans mon assiette -> Bien dans mon assiette -> Les régimes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jade
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 69
Point(s): 36
Moyenne de points: 0,52

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 18:17 (2008)    Sujet du message: Le régime crétois Répondre en citant

Mieux manger pour mieux vivre : fini les mauvais grignotages entre les repas, la sensation de ballonnement après avoir trop mangé et le découragement face aux régimes qui rendent tristes.
A base d'huile d'olive, de légumes, de céréales, de végétaux et de poissons au détriment des graisses animales, le régime crétois réapprend à manger équilibré pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête, et vivre plus longtemps.

On parle alors de "miracle crétois". Ce régime a aussi la particularité d'habituer le corps à une alimentation saine, qualitative et non quantitative...

Les légumes et les fruits frais :


Il faut savoir que les fruits et les légumes ont une forte contenance en vitamine E et C, sont riches en fibres, favorisent la satiété, empêchent la constipation et permettent de rétablir l'équilibre intestinal.
Enfin, ils régulent le cholestérol, surtout le mauvais, et équilibrent le sodium et le potassium de notre corps. Vous devez consommer quotidiennement 400 g de fruits crus de préférence et 400 g de légumes afin d'apporter les vitamines, les sels minéraux, les oligo-éléments et les fibres nécessaires au corps.

Les féculents, céréales et légumineuse :

Le riz, les lentilles, le soja - dits sucres lent- - contiennent de l'hydrate de carbone, fournisseur d'énergie.
Les céréales (quinoa et toutes sortes de céréales) et légumineuses (soja, lait) sont sources de protéines et sont pauvres en mauvaises graisses, ce qui permet d'éviter leur stockage dans le corps et la prise de poids. A vous de varier les plaisirs en alternant les céréales, toujours en quantité raisonnable, sans sucre raffiné. A bannir bien évidemment ce qui produit pourtant chez les gourmands un énorme plaisir gustatif : les sucres rapides tels que les viennoiseries, le sucre blanc, les boissons gazeuses et sucrées qui favorisent la prise de poids.

  Les modes de cuisson :

Evitons les idées reçues et arrêtons de prendre le cru comme bouc émissaire sous prétexte qu'il ne facilite pas la digestion et qu'il n'a pas de goût.
Manger cru ou adopter une cuisson douée est trèsimportant pour perdre du poids contrairement à une cuisson poêlée, grillée ou frit qui détruit les vitamines pour produire des substances toxiques.
Notre conseil : consommez du poisson mariné accompagné d'herbes, de citron ou d'huile d'olive qui ne manqueront pas de relever en plus le goût de vos aliments.
Si le cru ne vous convient pas, privilégiez une cuisson douce, à l'étouffée, à basse température (95 ° C max.) ou encore à l'eau en évitant surtout les cuissons au four, au micro-ondes ou au barbecue.
A vous ensuite d'égayer vos plats en les colorant avec des herbes ou de l'ail.

Le vin :

Les connaisseurs de bon vin n'auront pas à s'en priver, sans pour autant en abuser.
Le vin est excellent car il possède du tanin, de la famille des Flavonoïdes, et protège des maladies cardio-vasculaires. Consommé en petites doses, le vin fluidifie le sang et fait baisser le taux de cholestérol.

Le grignotage :


Nous connaissons tous ces moments de fringales qui s'installent entre les repas et finissent par nous faire craquer sur les sucreries.
Pour éviter les écarts caloriques, le régime crétois conseille par exemple comme coupe-faim un morceau de pain complet agrémenté d'une larme d'huile d'olive ou de fromage de brebis, un fruit frais ou sec ou encore des légumes crus. A déguster bien sûr en petite quantité.

La perte de poids :


Les Crétois ont une alimentation saine et équilibrée basée sur un choix d'aliments dont chacun recèle des propriétés bien spécifiques.
Ce régime convient donc à tous ceux qui désirent se sentir mieux dans leur peau en luttant principalement contre le vieillissement et l'obésité.
Il est adapté pour perdre du poids puisque sa ration calorique est faible et la répartition des aliments équilibrée; il est donc une solution à l'obésité.
Il est évident que ce régime doit se faire sur du long terme car dans un premier temps, il faut restructurer son mode de vie alimentaire pour ensuite voir ses rondeurs disparaître.
Pour cela, il est impératif de réduire les graisses et les sucres comme nous l'avons vu précédemment.
Quant à la quantité des aliments à consommer, elle n'est pas mise en avant par le régime crétois.
Ce qui compte surtout, c'est la qualité et le choix des aliments qui fait la différence avec d'autres régimes qui imposent dans certains cas la pesée de tous ses aliments.
Bien sûr, la quantité de consommation des aliments sera différente selon la morphologie, l'âge, l'activité sportive, mais la devise du régime crétois demeure : une qualité respectée pour une quantité régulée.

Le rajeunissement :

Le régime crétois a la particularité de prévenir les maladies cardio-vasculaires comme l'infarctus.
En effet, les études faites en Crète ont prouvé que le taux de mortalité total en occident s'élevait à 40 % contre 6 % en Crète, de quoi faire frémir !
Le fait de diminuer les graisses saturées en éliminant les viandes rouges, la charcuterie, certains laitages permet de réduire l'hypertension, l'excèsde graisses et donc les calories.
On évite ainsi une surcharge pondérale, le trop plein de sel et le manque de potassium dont a besoin l'organisme.
Consommer beaucoup de fruits et de légumes, privilégier le cru et choisir le bon mode de cuisson sont des éléments protecteurs et diminuent les risques du cancer.
En effet, les gènes de certaines cellules peuvent être perturbés s'ils entrent en contact avec des éléments néfastes.
Par exemple, un excèsde graisses saturées (crème, beurre) peut réveiller le gène dormant et ainsi augmenter le risque d'un cancer. Tout comme un excèsde sucre qui va produire une forte dose d'insuline.

L'ail :


Originaire d'Asie centrale et très prisée des Egyptiens de l'Antiquité, l'ail contient une substance appelée l'allicine. Il permet d'exercer une action antiseptique importante. Il permet également de diminuer le taux de graisses dans le sang, d'augmenter le bon cholestérol sanguin, de protéger les artères, d'éviter l'apparition de certains cancers et de soigner l'hypertension.

Les plantes sauvages :


D'octobre à mai, pendant la période des pluies où se développe la végétation, les Crétois récoltent une multitude de plantes sauvages, il en existe une centaine, alors que les plantes cultivées sont beaucoup moins variées et ne font en quelque sorte que prendre la relève en été, lorsque la végétation est brûlée par le soleil. Nombre de ces plantes sont couramment vendues sur les marchés et dans les restaurants. Certaines, telle la mythique chicorée épineuse (stamnagathi), sont tellement valorisées qu'elles se vendent aussi cher que la viande !
On peut donc se poser la question : et si c'était la consommation de ces plantes qui faisait, plus que tout autre élément, la particularité de l'alimentation des Crétois ? Ne serait-elle pas à l'origine de leur remarquable état de santé ?
Des concentrés de bienfaits à portée de main.
quelques exemples : les orties renferments jusqu'à 9% de protéines complètes, équilibrées en acides aminés. Les pissenlits sont plus riches en provitamine A que les carottes. Les feuilles d'amaranthe contiennent 13g de fer par 100g et les cynorrhodons, les faux-fruits de l'églantier, renferment jusqu'à 30 fois plus de vitamine C que le citron ! On peut expliquer la teneur élevée en nutriments des plantes par le fait qu'elles poussent spontanément aux endroits qui leur conviennent le mieux et sont soumises aux lois de la sélection naturelle : seules les mieux adaptées, les plus fortes, survivent. Personne ne vient les arroser et elles concentrent dans leurs tissus tous les élements qu'elles absorbent. En plus de leurs vertus alimentaires, les plantes sauvages nous permettent de profiter de leurs propriétés médicinales, sous forme curative et surtout préventive. Les Anciens le savaient bien puisque Hippocrate disait déjà, voici près de 2 500 ans : "Que ton aliment soit ton remède!".
Attention toutefois de ne cueillir et consommer que ce que vous connaissez parfaitement !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 18:17 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Bien dans ma tête, Bien dans mon assiette -> Bien dans mon assiette -> Les régimes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com